Les mots lyonnais

Contributeurs Alphabet A ... Z
Entrées

 

Les mots commençant par la lettre
« M »

 

mâchon s. m.

  1. Bon repas, forte noce. Entre une fenotte et un bon mâchon, n'hésite pas, gone, n'hésite pas. (Almanach).

Elle va, elle vient, entre la souillarde et la suspente, un coup de patte par ci, un coup de patte par là ! Faut qu'ça brille ! Vous savez dans notre casine on f'rait presqu'un mâchon par terre ! Oh ! Ça reluit de tous les côtés ! (Craquelin).

  1. Chose difficile à dire. Il lui a avoué le mâchon.
      Patois, de mâcher.   [Usuel]
      Synonymie : chicaison, retinton, revolon.

 

mâchurer v. tr.
  1. Souiller de suie. Y avait une espèce de donzelle là, que je n'connaissais ni des lèvres ni des dents, avec les yeux tout machurés à l'anthracite, avec un tas de peinture sur les miailles... (Père Craquelin).
  2. Etre sale, barbouillé. Quand le cul de la Marquise est machuré, c'est signe d'orage.
  3. Rouir le chanvre.
Patois machuro[Connu]
Synonymie : emmargailler.

 

macle s. m.
  1. Coliques, douleurs intestinales avec diarrhée. Ta compote de rhubarbe était ben agriâble mais je suis tout tube et j'ai ben peur d'attraper un macle ou la ricle.
  2. Par extension coliques néphrétiques.
Rég. sém. et gram. Vient sans doute des macles (cristaux complexes) de carbonate de calcium à l'origine des coliques que donne la rhubarbe (Rheum rhaponticum) quand elle absorbée en quantité.  [Ne sais pas]
Synonymie : 1 ricle.

 

malin -e adj.

Malin. Malin de la rue de la Plume, tu te crois malin, mais tu ne l'es guère. La bonne amie du Jules est bien maline et elle l'amènera devant Monsu l'curé.

Le féminin est un régionalisme populaire et diffusé dans toute la France.  [Usuel]
Synonymie : artet, finassu.

 

mami s. m.

Terme affectif pour un nourrisson ou un petit enfant. La grande, me garde mon mami, il est tellement démenet.

De m'ami mon ami.  [Connu]
Synonymie : miaillon.

 

mandrille s. f.
  1. Guenille, loque. Vas donc jeter toutes ces mandrilles aux pattes. (Vurpas).
  2. Gueux, vagabond, voleur. Le Cadet se parcipita sur son mandrille en braillant « au voleur » ! (Salmon).
Patois mandrilli, latin mantelum nappe et germanique drille chiffon.  [Disparu]
Synonymie : 1 pendrille, sampille, 2 gueusard, mandrin.

 

mandrin s. m.

Pilleur, maraudeur. C'est plus une ficelle, mais un vrai mandrin.

De Mandrin[Connu]
Synonymie : mandrille.

 

manière de, manière que loc. adv.

De manière à ce que. Ce que j'en disait c'était manière de dire !

Figurez-vous les gones ! Comme tous les samedis matins, sur le coup des neuf heures, je m'en vais me bambanner du côté du Clos Jouve ! Oui ! Oh ben manière de... de faire prendre l'air à mes agottiaux quoi !

[Ne sais pas]
Synonymie : pour tant qu'à.

 

manquablement adv.

Immanquablement, inévitablement. Manquablement, Jules ne revient pas du travail par le plus court chemin, il oblique pour aller au café.

Rég. phon. Suppression de in- comme avec différent pour indifférent.  [Connu]

 

manque (être de) loc. v.

Manquer. Une colombe écrit à son bon-ami : "Depuis ton départ tu m'est de manque".

Synonymie : faire faute.

 

marcourer (se) v. pr.

Se faire du souci, se ronger de chagrin. Bah ! S'il fallait se marcourer pour ça !

Patois se marcouro, oc malcorar mettre en colère.  [Peu attesté]

 

margagne s. f.

Boue profonde, épaisse et collante, tout le contraire de la bassouille. La margagne m'a tiré les grollons comme avé un tire-bottes ! (Puitspelu).

Patois margagni, gaulois marga boue.  [Peu attesté]

 

margaude s. f.

Femme de mauvaise vie. Guite une margaude ? C'est vite dit, bande de cancornes !

De Margot, dérivé péjoratif de Marguerite.  [Attesté]
Synonymie : colombe, fantôme, fenotte, gorre, lichoire, monine, nioque, partusole, pontiaude, poutrone, trainasse.

 

marier v. tr.

Épouser. Avant que d'acheter un âne ou de marier une femme prend toujours le temps de te revoir. (Almanach).

Rég. gram. par emploi transitif.  [Bien connu]

 

marpailler v. tr.

Salir, abîmer. Boulachat est tombé abouchon par les escaliers du Change ; i s'est tout marpaillé le groin. (Puitspelu).

Patois marpailli[Connu]

 

marteau s. m.

Molaire. J'ai encore mal aux dents, c'est un marteau dont le plombage est parti.

Rég. sém. Patois martiô[Peu attesté]
Synonymie : gnagne, gnaque, rate.

 

masaguin s. m.

Magasin. Les grands masaguins à Lyon sont aussi grands qu'à la capitale, mais i sont plus près de la Croix-Rousse !

Une grande surface, ça a rien à voir ! C'est un grand masaguin ! - Un grand masaguin ? Oh ! Et tu veux don' m'amener à huit heures du soir ? Mais c'est fermé ! - Mais non! Ceux là i restent en nocturne ! (Père Craquelin).

Rég. phon. par métathèse de magasin.  [Ne sais pas]

 

matefaim s. m.

Crêpe, plus épaisse que beaucoup d'autres crêpes et très roborative, comme son nom l'indique. Nous avions évité le père et le compagnon à manger des matefaims tramés de bugnes. (Puitspelu).

Puis dans l'après-midi, manière de se faire passer un petit moment, elle se fait quatre, cinq... six matefaims, quoi ! (Père Craquelin).

Arch. Patois matafan, de mater + faim.  [Usuel]

 

matru adj.

Enfant. T'es ben matru mon pôvre gone !

Patois motru, latin male-astrucus qui a mauvaise étoile.  [Attesté]

 

melon s. m.

Tête. I changent jamais de pipe, et quand la pipe et le tuyau sont culottés, ça les gagne insensiblement et ça leur culotte le melon. (Vachet).

Synonymie : cabèche, casaquin, coqueluchon, questin.

 

menillon s. m.
  1. Ventre, estomac ou poitrine. Le Maire avait son foulard tricolore sur le menillon. (Vachet).
  2. Grabotter le menillon, faire plaisir. T'as joliment grabotté le menillon de tout le monde en annonçant mon enterrement. (Vachet).
  3. Se marcourer le menillon, se faire du mauvais sang. A force de désespoir, il se marcoura tant le menillon qu'il devint potringue. (Almanach dans Salmon).
Patois, latin minare pousser vers.  [Disparu]

 

méquier s. m.
  1. Métier à tisser, Jacquard. Le canut, de quinze à dix-huit heures à son méquier, était pâle et ne mangeait pas toujours à sa faim.
  2. Profession. Gn'a des méquiers que sont pas de méquiers, comme le merdecin juste bon à prendre ses argents au pov' monde.
Régionalisme phonétique.  [Ne sais pas]

 

merdecin s. m.

Médecin. Entre le merdecin et le potringueur qui te tirent tes sous, i vaut mieux être en caisse.

J'essayais ben d'y envoyer du côté de l'estome, mais ça voulait même pas passer dans les boyes ! Et la v'la qui part ! - Tant pis, qu'elle dit, mon homme ! Je vais chercher le merdecin ! (Père Craquelin).

Rég. phon.  [Ne sais pas]

 

cadets (mes) loc. s.

Locution de politesse comme mes enfants. Mes cadets je vous la coque de tout cur !

Ah mes cadets ! Il vient de m'en arriver une bien bonne et que vaut son pesant de grattons ! C'est-y pas Dieu poss ! Tenez, j'en suis encore tout benoni, mes z'enfants ! (Père Craquelin).

[Ne sais pas]

 

métropuritain s. m.

Métropolitain. Gn'a pas qu'à la cap'tale que gn'a un métropuritain, dans la cap'tale des Gaules itou !

Oh ben remarquez, quand i z'ont commencé à creuser là, pour le métropuritain, moi je suis débaroulé de ma Croix Rousse par la Grand'Côte ! Alors j'ai descendu la Grand'Côte, pi j'ai dis faut bien quand même que t'ailles apincher, ainsi que les travaux ! (Père Craquelin).

 

miaille s. f.
  1. Joue. Avise, la Bélonie a sa miaille toute rouge, sa mère te lui a mis un de ces atouts !

Y avait une espèce de donzelle là, que je n'connaissais ni des lèvres ni des dents, avec les yeux tout machurés à l'anthracite, avec un tas de peinture sur les miailles... (Père Craquelin).

  1. Se faire peter la miaille, s'embrasser bruyamment. Vise ces deux, i sont toujours après se faire peter la miaille.

Patois miaille de mine et viaille (joue).  [Connu]
Synonymie : 1 gaugne, jailles 2 biquer, cocoler, coquer, peter.

 

miailler v. intr.

Brailler, crier pour un enfant. Ton mami miaille, il a encore faim !

Patois miaille de mine et viaille (joue).  [Connu]
Synonymie : beurler, quincher, tabaser.

 

miaillon s. m.

Jeune enfant. Faut aller voir une crêche, rien de plus drôle que de voir tous ces petits miaillons. (Vachet).

De miailler[Bien connu]
Synonymie : mami.

 

mique s. f.

Grande fille un peu niaise et dégingandée. Lucie n'est pas très attirante, c'est une grande mique.

Patois mica, occitan amica[Attesté]
Synonymie : fillasse, partusole.

 

miron, mironne s. m.
 

Chat. Les femmes, c'est comme les mironnes : elles vous font miaou, miaou ! Puis quand vous les touchez, elles vous graffinent ! (Puitspelu)
Tiras acheter un morceau de ratelle pour le miron.

 

moder v. intr.

Partir, s'en aller, fuir, se faire du souci. Il faut que je mode ; c'est l'heure de la soupe.

Latin movitare mouvoir. [Peu attesté]
Synonymie : se débagager, décaniller, prendre du souci.

 

monine s. f.
  1. Gamine, petite fille. Demain la monine mettra sa plus belle robe et ira faire mimi à son grand pour ses septantes.
  2. Femme méchante, fillasse. Jeanne, c'te monine a encore fait pleurer son p'tit neveu.
Patois monna, monnina[Ne sais pas]
Synonymie : 1 colombe, fantôme, fenotte, gorre, lichoire, margaude, nioque, partusole, pontiaude, poutrone, trainasse.

 

monsu s. m.

Monsieur avec un sentiment de respect. Le P'tit Monsu était le chef des Chauffeurs du Lyonnais.

Rég. phon. Patois monsu[Ne sais pas]

 

mottet, mottette s. m.

Petit garçon, petite fille. Elle a eu un joli motet ! Elle se désolait de ne faire que des filles !

Patois, germ. mutt-, cf. moutard[Peu attesté]
Synonymie : gone.

 

moucher v. tr.
  1. Voler. Hier, à la vogue je m'suis fait moucher mon porte-escalins.
  2. Attraper, prendre. Te veux donc moucher le bocon, grande bugne ! (Almanach dans Salmon).
  3. Se moucher à la parisienne, se moucher dans les doigts. Le père Morvelle n'est pas rien appétissant, il se mouche toujours à la parisienne.
Rég. sém.  [Disparu]
Synonymie : 1 passer par Vaise, 2 agrapper, arrapper.

 

moutarde s. f.

Féminin de moutard.

Rég. sém. Il est intéressant de noter que le mot moutard dériverait du lyonnais mottet[Ne sais pas]
Synonymie : fillasse, mottette.

 

moye s. f.

Tourbillon dans l'eau.

Patois moya[Disparu]

 

 

Vitalité


Ne sais pas


Disparu


Peu attesté


Attesté


Connu


Bien connu


Usuel

Si vous souhaitez avoir plus d'informations sur ces mots, vous pouvez vous connecter sur le site réalisé par Jacques Picard.

 


[Haut de page]